Rencontre avec Moussa Konaté

Publié le par litso-510511.over-blog.com

Photo-162.jpg Ci-dessus: Boris et Clément (élèves de terminale ES) et Moussa Konaté.

 

         Ce mardi 10 mai 2011, la classe de 510 a eu l'honneur de rencontrer l'auteur Moussa Konaté de 15h à 17h. ce fut un débat animé par Boris et Clément, élèves voulant poursuivre dans le journalisme.

       

         Moussa Konaté est un auteur malien d'une soixantaine d'année, qui a été enseignant durant quelques années.Il est parti du Mali pour pouvoir continuer à écrire car là-bas il est impossible de s'isoler.

         Il a écrit aussi bien des nouvelles, que des essais et des pièces de théâtre.

   

         Dans son livre L'Afrique Noire est-elle maudite?, il dénonce aussi bien les pays occidentaux que l'Afriqeu, en effet, pour lui les problèmes ont été importés par l'Occident, de plus il est arrivé seulement pour des raisons économiques. cependant il parle aussi de l'Afrique qui a accepté de vendre ses esclaves. Malgré tout les Africains ont voulu défendre leur culture, ils ne voulaient pas perdre leur solidarité et devenir individualistes comme les Français, (quand on dit à quelqun qu'il est "blanc", encore aujourd'hui, c'est considéré comme une insulte). Dasn les sociétés africaines, assister à un mariage, un baptême ou à des funérailles est primordkonate.jpgial. S'isoler est donc tès mal vu! Ce qui est un problème pour l'écrivain qui ne peut écrire tranquillement étant donné qu'il y a toujours du monde qui vient chez lui. Cet anti-individualisme est également mal vu chez le scientifique.

          Quand son livre est arrivé en france, il a reçu de nombreuses remarques comme quoi il critiquait trop la France, quant à l'accueil de son livre en Afrique, il a été assez froid et a mis beaucoup de gens contre lui, le personne le soutenant ne s'expriment pas.

           En Afrique, le Français est considéré comme une langue supérieure, ce qui crée un complexe d'infériorité, cependant seulement 30% des Maliens parlent ou comprennent cette langue.

           Les Africains ressentent une sorte de rancune envers les Français par rapport à la colonisation. Ils voudraient avoir nos sciences mais aps notre mode de vie ou notre culture. Malgré cette rancune, les Français sont bien accueillis, il n'y a pas de regards ou de remarques tant qu'on respecte les valeurs du pays. Ils ressantent un choc en voyant comment les Africains d'Afrique Noire sont traités en France.

           En afrique, il n'y a aucune égalité des sexes, mais pour Moussa Konaté, en France elle n'existe toujours pas.

           Durant la deuxième heure, il nous a surtout parlé de la jeunesse. En Afrique, les enfants n'ont rien à dire, ne contredisent pas les plus âgés. Que les adultes leur soit connus ou pas, ils les appellent "mon père", "ma mère", "mon oncle","ma soeur",etc...

           La question de la polygamie et de l'excision ne sont pas traitées à l'école afin de ne pas s'attaquer aux valeurs africaines.

           Moussa konaté pense que le développement de l'Afrique Noire passe essentiellement par la scolarité.

 

           Ce fut une rencontre très enrichissante qui nous a cette fois permis de mieux connaître le point de vue d'un Africain exilé sur l'Afrique.

 

Laurine B.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Christophe D 15/05/2011 21:03


Merci Laurine, un très bon article. Effectivement cette rencontre a été très intéressante. Un livre à lire pour celles et ceux qui veulent savoir plus (disponible au CDI)!